Share Button

Le samedi 15 septembre 2018, la Ville de Saumur et la Fondation du Patrimoine ont lancé officiellement la souscription pour la restauration du Retable de la Chapelle Royale de Notre-Dame des Ardilliers.

Lancé lors des Journées Européennes du Patrimoine, ce projet s’inscrit dans le cadre du programme de travaux prévus pour Notre Dame des Ardilliers. Il consiste à restaurer le retable de la Chapelle dite du «Cardinal de Richelieu» de Saumur, actuellement victime de désordres importants dus aux remontées capillaires d’un sol riche en eau naturelle. Le coût de l’opération globale est actuellement estimé à 1 000 000 € HT. Ces travaux sont également soutenus par l’État (Direction Régionale des Affaires Culturelles) et la Région des Pays-de-la-Loire. La Fondation du Patrimoine a souhaité soutenir ce projet. Elle a initié le lancement d’une souscription publique en partenariat avec la Ville de Saumur, afin de financer une partie des travaux de restauration.

Ville de Saumur et Fondation du Patrimoine : une collaboration active
Ces dernières années, la collaboration entre la Ville de Saumur et la Fondation du Patrimoine et son club «Mécènes d’Aujourd’hui» a déjà permis de réaliser la restauration de plusieurs monuments protégés de la collectivité :
– 2011 : la crypte de Saint-Hilaire Saint-Florent (souscription publique et subvention du club «Mécènes d’Aujourd’hui»)
– 2012 : l’orgue de l’église de Nantilly (souscription publique et subvention du club «Mécènes d’Aujourd’hui»)
– 2012 :  l’épi de faîtage de la tour Sud-est du château (souscription publique, subvention du club «Mécènes d’Aujourd’hui» et de la Fondation du Patrimoine)
– 2016 : les boiseries de la sacristie de l’église Saint Pierre (souscription publique et subvention de la Fondation du Patrimoine)

 

La Chapelle Royale Notre-Dame des Ardilliers
En 1454, la découverte d’une statuette miraculeuse au lieu-dit les Ardilliers à Saumur est à l’origine d’un pèlerinage à la Vierge qui devient l’un des plus importants en France au 17e siècle. Le sanctuaire reçoit alors l’attention des grands du royaume dont le Cardinal de Richelieu et la Reine Anne d’Autriche. La chapelle royale, ainsi que la maison des Oratoriens élevée à son chevet, forment un des plus beaux ensembles monumentaux dus à la Réforme Catholique en Val de Loire. La chapelle se distingue par une rotonde spectaculaire, édifiée entre 1655 et 1695, inspirée de modèles italiens.

Le retable de la Chapelle Richelieu
Le cardinal de Richelieu fait construire une chapelle votive et funéraire en 1633. Au 19e siècle un ensemble sculpté issu des ateliers angevins de l’Abbé René-François Choyer (1814- 1889) remplace le retable d’origine, déplacé dans la rotonde. La composition pyramidante du groupe de personnages sculptés participe à une mise en scène dramatique de cette Descente de croix. La base du retable est aménagée de façon à recevoir la piéta des Ardilliers qui est à l’origine du pèlerinage.

Plus d’informations et don en ligne pour ce projet : www.fondation-patrimoine.org/59763